Spectacles et artistes

Spectacles sous réserve de confirmation et que les conditions sanitaires soient réunies.

MERCREDI 7 JUILLET

ALAIN SOUCHON, PIERRE SOUCHON ET OURS

Un concert acoustique tout en intimité avec la famille Souchon.

ALAIN SOUCHON, OURS ET PIERRE SOUCHON © LISA ROZE

BODIE

Après que notre mère a mis le feu à notre chère ville de Bodie, nous avons dû apprendre à survivre seules. Notre adaptation au monde extérieur, que nous venions de découvrir, s’avéra infructueuse.
Les geôles de Folstom nous étaient prédestinées.
Seulement nous avions d’autres projets. Depuis notre évasion, nous parcourons les routes et donnons des concerts clandestins dans l’espoir certain de devenir un groupe si grand que la justice, sous le poids de nos fans toujours plus nombreux, se résigne à nous laisser notre liberté. Nous pourrons alors retourner à Bodie et y donner le plus grand spectacle que cette ville ait jamais connu.
Nous sommes Andrée, Imogène et Blanche.
Nous sommes chaudes, brutes et froides.
Nous sommes Bodie.

https://bodiemusique.com/

BODIE © SAMANTHA B

DU JEUDI 8 AU DIMANCHE 11 

TOURS DE L’ÎLE EN SCÈNE – Les Vedettes de Bréhat

En partenariat avec Les Vedettes de Bréhat, des tours de l’île spécifiques au festival sont proposés avec à leur bord un comédien de la compagnie Les Fées railleuses.
Embarquez pour une visite décalée et haute en couleur pour découvrir ou redécouvrir l’île de Bréhat et ses secrets. Vous ne la verrez plus jamais comme avant !

Vedettes de Bréhat ©Bereflex

JEUDI 8 JUILLET

ULYSSE EN VALISE – théâtre de marionnettes et d’objets – à partir de 5 ans

Auteur interprète : Frédéric Bargy


En 36 minutes, la véritable Odyssée !
Survitaminée, décalée, en marionnettes et théâtre d’objets, racontée dans une valise par un manipulateur astucieux, distingué et… un tantinet débridé.
Ulysse, le vainqueur de Troie, après 10 ans de batailles, fait sa valise pour revoir son île, son royaume et sa famille. Mais en gagnant à Troie, il a fait des vagues. Et sur le chemin du retour, le Cyclope, les sirènes et d’autres veillent sur leur île.
Ulysse en valise raconte l’épopée du retour d’Ulysse… dans une valise, incarné par une petite marionnette à tringle d’une quinzaine de centimètres de hauteur. La valise fait office de castelet et de table de manipulation, abritant toutes sortes de machineries et d’objets dans une esthétique « Grèce antique ». Le manipulateur incarne un conférencier, un homme pressé qui raconte, entre deux avions, cette Odyssée.
https://www.lageneraleelectrique.com

FRÉDÉRIC BARGY – auteur interprète

Frédéric Bargy a été artiste associé entre 2001 et 2014 au Bouffou théâtre. En 2009, il crée un projet personnel pour adultes, Othello j’aurai ta peau, d’après la pièce de William Shakespeare. Pour défendre la singularité de son univers artistique, il crée en 2013 La Générale électrique, compagnie de marionnettes, théâtre et machines, basée à Redon (35) dont il est le directeur artistique. Il écrit, fabrique et crée lui-même ses spectacles en invitant d’autres artistes à y collaborer à différents endroits, comme Joël Jouanneau, Sylvie Baillon, Martial Anton, Cédric Hingouët, Séverine Coulon, Jean Quiclet…

ULYSSE EN VALISE

LA TRAVERSÉE – Lecture et cirque – Les Scènes de Bréhat

Lecture dirigée par Zoé Lemonnier et Caroline Vannini
Interprétation Nicolas Schmitt et Nina Blasco
La Traversée vous propose de mettre les voiles pour découvrir des textes de Pierre Loti, Guy de Maupassant ou encore Yann Queffélec, retraçant l’histoire, parfois houleuse, des hommes et des femmes et de la mer. À bord des navires de pêche ou de course, ce sont des vies entières qui se sont jouées à la crête des vagues comme sur le fil d’un rasoir.
La Traversée est une invitation au voyage dans cette passion farouche des marins pour cette autre sauvage et perpétuellement changeante qu’est la mer…
C’est aussi la rencontre de la lecture et du cirque, de l’immobilité et du mouvement, du calme et du périlleux où la météo marine annonce, de sa voix égale, la mort ou le répit.


NICOLAS SCHMITT


Formé au Conservatoire du 8e arrondissement de Paris puis à l’ENSATT, Nicolas Schmitt est également diplômé du D.E. de professeur de théâtre.

Au théâtre, Nicolas répète Comme un vent de noces de Fabrice Melquiot, nouvelle création de Pascale Daniel-Lacombe, directrice du CDN de Poitiers (juillet 2021). Il prépare également avec Florian Pâque, Fourmi(s), petite forme à destination des scolaires (octobre 2021). Il a créé Cataquiem au Théâtre Joliette à Marseille, spectacle de clown écrit par Philippe Delaigue et mis en scène par Léa Ménahem. En 2020, il joue Étienne A., au Lavoir Moderne Parisien, seul en scène écrit et mis en scène par Florian Pâque, première création de la compagnie Le Nez au milieu du village qu’il a fondée en 2018 ; leur projet d’action culturelle, Sur les traces d’Étienne A., est récompensé en 2021 par le prix Création en Cours.

Depuis 2018, Nicolas travaille régulièrement pour les Concerts de Poche. En 2018, il travaille avec Pascale Daniel-Lacombe et le Théâtre du Rivage (assistant sur Malstrom de Fabrice Melquiot, lors du festival Off d’Avignon, et comédien dans Dan Da Dan Dog de Rasmus Lindberg, créé au théâtre Am stram gram à Genève). Il a également créé avec le collectif The Extravagant Union, L’Extra-Imaginarium de la famille Lunizoni, spectacle sur l’autisme.

En 2016-2017, Nicolas a été comédien permanent au théâtre de la tête Noire à Saran où il travaille avec Patrice Douchet (Deux enfants, de Gilles Granouillet et Eigengrau, de Pénélope Skinner). Il a également créé En Héritage, écrit et mis en scène par Joël Dragutin au Théâtre 95.

En 2015 à l’ENSATT, il joue sous la direction d’Alain Françon, d’Anne-Laure Liégeois ou encore de Daniel Larrieu. Auparavant il est dirigé par Laure Petit (Hécube, d’Euripide), Zoé Lemonnier (La chambre des souvenirs, d’Audrey Saoli) ou Francine Walter (Les aventures de villégiature, de Carlo Goldoni, au Théâtre de Poche Montparnasse à Paris).

Au cinéma, il a tourné entre autres dans Soudés (Olivier Tresson), Sans mots dire (Rémi Duffourd) et Primaire (Hélène Angel) et à la télévision, dans la série Cherif.

LA TRAVERSÉE

EL MAOUTBeatbox Looper performance


El Maout recycle les sons, fait de la musique avec sa bouche, sa loop station et de nombreux autres instruments de récupération : planche à élastique, bouteille d’eau, robot mixer…
Autant d’éléments qui font d’El Maout un ovni… Un personnage à l’identité sonore propre et dégagée de toute référence directe.
C’est grâce à ce voyage en bateau qui l’a conduit au Maroc, en Gambie, au Cap-Vert, à Haïti et à travers toute l’Europe qu’El Maout a forgé son identité, une langue indéchiffrable et pourtant compréhensible, un métissage musical qui s’affranchit des codes établis. 
El Maout nous embarque donc sur les dancefloors du monde, à base de hip-hop épileptique et de musique répétitive barrée…

https://swap-music.com/artiste/el-maout/
https://youtu.be/ZacfkG126EU
https://www.youtube.com/watch?v=Y2c2BBQjd0w

EL MAOUT © SWAP MUSIC

L’ÎLE DES ESCLAVES – Marivaux / Caroline Vannini – création      

Pièce de Marivaux – mise en scène Caroline Vannini
Avec Antoine Joly, Zoé Lemonnier, Yan Tassin, Pol Tronco, Pauline Vaubaillon
Décor : Didier Daigre – Scénographie et costumes : Caroline Vannini et Pascale Guillou


Un bateau a fait naufrage au large d’Athènes, un maître et son valet se retrouvent échoués sur une île bien étrange où les rôles sont inversés. Les maîtres deviennent les serviteurs de leurs anciens esclaves afin d’éprouver leur condition et de corriger la façon dont ils les traitent. Naufragées également, une jeune coquette et sa suivante devront elles aussi se plier à ces règles. Cette courte pièce de Marivaux, qualifiée de « petit bijou » par un lecteur de l’époque, revisite par le prisme de la comédie le couple maître-valet et les rapports sociaux en général. 
Comme beaucoup de ses pièces, Marivaux écrit L’Île des esclaves pour les comédiens italiens. Héritiers de la commedia dell’arte, ils expérimentent de nouvelles techniques de jeu et d’expression en privilégiant le corps, la gestuelle. Et c’est ce que recherche Marivaux quand il écrit pour eux : la spontanéité et le rythme.
Partant de l’histoire de la pièce, Caroline Vannini fonde sa mise en scène sur le corps et le jeu des comédiens. Le travail a consisté, à partir de propositions, d’expérimentations et d’improvisations (le texte de Marivaux laissant une belle place aux lazzis, ces moments d’improvisations burlesques en paroles ou en actions). Les comédiens font partie intégrante de la réflexion autour du spectacle, la mise en scène s’est construite en explorant avec eux toutes les pistes qu’offre le texte à l’épreuve du plateau.
Et il s’agissait aussi de ne pas perdre de vue que L’Île des esclaves est avant tout une comédie. La seule présence d’Arlequin ancre cette pièce dans le genre. Si le propos est sérieux, la forme est légère, enlevée et certaines scènes sont des monuments comiques incontournables.

L’ÎLE DES ESCLAVES


VENDREDI 9 JUILLET

GRETEL ET HANSEL – Suzanne Lebeau/Marie Pierre Bésanger – à partir de 7 ans

Pièce de Suzanne Lebeau – Mise en scène : Marie-Pierre Bésanger
Avec Coralie Leblan et Pol Tronco


Dans une relecture d’Hansel et Gretel, le célèbre conte des Frères Grimm, Suzanne Lebeau dialogue avec sa propre enfance et avec les enfants qu’elle voit grandir autour d’elle. Elle évoque le désir puissant et rarement avoué d’être l’unique objet de l’amour de ses parents. Le choc existentiel que provoque l’arrivée d’un deuxième fait naître une relation amour-haine aussi délicieuse que troublante… Par la voix d’un théâtre audacieux, le conte, qui permet tous les excès et tous les possibles, place les personnages dans des situations extrêmes. Pauvreté, abandon dans la forêt, risque d’être dévoré, le lien fraternel est durement mis à l’épreuve, jusqu’au paradoxe. En sortira-t-il transformé ?
https://www.bottomtheatre.fr/

GRETEL ET HANSEL

ARCHIPEL – Yan Tassin

Écriture et jeu : Yan Tassin – Mise en scène Antoine Joly


La famille est, dit-on, notre « cocon », et pour la plupart d’entre nous la première cellule au sein de laquelle il nous est donné de vivre. C’est le cercle grâce auquel on peut, plus tard, retrouver notre équilibre quand nous vacillons, du réconfort quand nous souffrons.
Mais quand l’autre, frère ou sœur, père, mère, jusqu’ici si proche, et si aimé, nous devient inaccessible ? Ce qui était naturel, familier, ne l’est plus, on souffre mais on n’ose plus dire, on ne se sent pas entendu, respecté, compris. 
Isolement vient de l’italien isola et du latin insula, qui signifient « île ». « C’est l’eau, c’est l’eau qui vous sépare », a écrit Laurent Voulzy…
Ce spectacle nous invite à naviguer dans ces eaux profondes familiales où chacun est une île, avec légèreté et simplicité, et nous propose une lumière intime sur leurs récifs, leurs coraux et leurs lames de fond.

YAN TASSIN

Acteur pour le théâtre, le cinéma et la radio, Yan Tassin a suivi les cours de l’École du Studio d’Asnières, de LAMDA et de l’Ecole Jacques Lecoq.

Au théâtre, il débute avec Francine Walter, Patrick Chesnais, Antoine Bourseiller, et Pauline Bayle avec qui il participera à la création de quatre spectacles, dont Iliade/Odyssée, joué au Théâtre de la Bastille en 2018. Il joue en 2012 sous la direction de Nicolas Bouchaud, Deux Labiche de moins au Théâtre de l’Aquarium, puis avec Emmanuel Darley et Gilone Brun, Elvis (polyptyque), d’Emmanuel Darley au Paris-Villette en 2015.

En parallèle, il tourne avec Fabrice Gobert dans Simon Werner a disparu…, sélectionné à Un certain regard au Festival de Cannes 2010, et en 2020 pour la saison 2 de la série Mytho, pour Arte. Au cinéma, il travaille aussi avec Anne Le Ny (On a failli être amies, en 2013), Marine Place (Souffler plus fort que la mer, en 2014) et Erwan Le Duc (Le Soldat vierge, sélectionné à la Semaine de la Critique 2016 puis Perdrix, présenté à la Quinzaine des réalisateurs en 2019).

Il crée en 2014 la compagnie Les fils de quoi et met en scène pour la première fois avec Foucade, solo d’Elsa Foucaud. En 2016, il collabore à la mise en scène par Sandrine Anglade de L’héritier de village, de Marivaux, puis en 2019, à celle de La Nuit des rois, de Shakespeare, avec François Camus.

Yan est aussi pianiste et rappeur, et prépare avec Les fils de quoi la mise en scène d’Andromaque de Racine pour la saison prochaine.


GAEL FAURE – chanson française

« Plus la vie avance, et plus l’envie et le besoin de se délester de choses superflues se confirme pour moi. Particulièrement dans ma manière de penser et d’aborder mon travail à travers la musique. C’est pourquoi j’ai voulu mettre en place une formule en solo… afin d’être au plus proche des gens, de l’émotion, de ne pas trop l’habiller et surtout de rester humble face aux mots de Giono.
Une voix, une guitare, ça peut paraître peu mais c’est déjà beaucoup. Après avoir lu et réfléchi ces trois dernières années à ce que nous a laissé Jean Giono comme héritage littéraire, j’ai rapidement compris que les problèmes d’hier ont pris une ampleur considérable aujourd’hui.
Il est urgent de repenser notre rapport au monde et à celui du vivant, urgent d’avoir moins peur, urgent de moins vouloir posséder et surtout urgent de prendre davantage le temps d’observer, d’aller marcher, de respirer, de passer du temps de qualité avec les siens mais aussi avec soi… Urgent d’oser vivre. Et qui sait… peut-être de faire mieux avec moins ».

Gael Faure, c’est d’abord une voix envoûtante, entre puissance et fêlures. Depuis le début de sa carrière, le chanteur n’a eu de cesse d’évoluer. Il nous dévoile dans ses œuvres une folk moderne qui n’hésite pas à emprunter à la pop et à l’électro.
Auteur, compositeur et interprète, cet Ardéchois d’origine, soutient la transition écologique et la préservation de la nature avec un humanisme rare. Sans être moralisateur, il pointe du doigt les dérives de l’humain à travers l’industrialisation et l’ère du « toujours plus ».
Son dernier album Regain est un opus conçu comme une succession de voyages immobiles, qui lui ont permis de mieux regarder le monde. Réalisé par Renaud Letang (Gonzales, Feist, Björk, Alain Souchon…), Regain propose des chansons pleines d’hélices, injectant des synthés et au verbe écolo-humaniste. « Le regain, c’est la deuxième coupe de l’herbe, une herbe plus verte, plus tendre, plus riche. C’est tout ce qui croît et qui renait, explique-t-il. Et puis, c’est aussi l’anagramme de graine ». Un titre idoine pour rassembler les treize chansons qu’il a peaufinées au plus proche de ce qui lui tient à cœur. Pour parler de son rapport à la musique, le compositeur autodidacte fait aussi référence à la matière. Pour Regain, c’est « comme un artisan » qu’il a voulu façonner chacune de ses folks songs, d’ailleurs il préfère que l’on le nomme « artisan » plutôt que « artiste », il trouve ça plus noble. Il a fondé avec Cyril Dion (figure emblématique de l’écologie en France) le festival éco-citoyen « Le Chant des colibris », dans l’idée de sensibiliser les gens et d’aller vers une nouvelle transition écologique forte. Il partage la scène avec plusieurs artistes comme Alain Souchon, M, Dominique A…
Retrouvez Gael Faure sur Instagram

GAEL FAURE © KATHIA SAUL

CONCERTOS BAROQUESJean-Christophe Spinosi et l’Ensemble Matheus

Ensemble Matheus – Jean-Christophe Spinosi, direction – Stéphane Fuget, clavecin

À Venise, Vivaldi était maître de violon à l’Ospedale della Pietà, une institution pour jeunes filles orphelines ou abandonnées, qui comportait aussi un orchestre et un chœur de grande renommée. Pionnier du concerto, le « prêtre roux » repoussa les limites de la virtuosité et conféra à ses œuvres des vertus descriptives inédites. Son imagination sonore hors du commun et l’intensité de son expression ont posé les jalons d’un genre amené à régner sur la musique occidentale. Telemann, un des compositeurs les plus prolifiques de l’histoire, a lui aussi écrit une musique avenante et d’une saine énergie. Parmi sa centaine de concertos, celui pour flûte traverso et flûte à bec est remarquable par sa palette de couleurs. L’Ensemble Matheus est subventionné par le Conseil régional de Bretagne, le Conseil départemental du Finistère, la Ville de Brest, le Ministère de la culture et de la communication – DRAC de Bretagne.

Programme :

Vivaldi : concerto pour flûte La Notte.

Vivaldi : concerto pour violon « L’Été » (extrait des Quatre saisons).

Vivaldi : concerto pour deux violons en ré majeur.

Bach : concerto pour clavecin ré mineur.

Telemann : concerto pour flûte, traverso et flûte à bec.

Vivaldi : ouverture de l’opéra L’Olimpiade.

Vivaldi : concerto pour cordes en la majeur.

https://www.ensemble-matheus.fr/

L’ensemble Matheus

JEAN-CHRISTOPHE SPINOSI

Jean-Christophe Spinosi poursuit depuis plus de vingt ans un parcours musical original. Dès ses premiers concerts, il interprète un très large répertoire, de la musique baroque au répertoire contemporain, tant sur instruments modernes qu’historiques. Il fonde, en 1991, à Brest, l’Ensemble Matheus, qui l’accompagne dans le monde entier. En 2005, ses recherches sur les ouvrages originaux le poussent à réaliser avec son ensemble une série d’enregistrements consacrés à Vivaldi, suscitant un véritable engouement international. Simultanément, il continue d’interpréter le répertoire classique et romantique, ainsi que de nombreuses pièces des XXe et XXIe siècles, aussi variées qu’inattendues. Différentes productions lui permettent de nouer des amitiés musicales privilégiées avec de grands artistes comme Cecilia Bartoli, Marie-Nicole Lemieux et Philippe Jaroussky, avec lesquels il réalise une série d’enregistrements couronnés de succès.

Pendant près d’une décennie, Jean-Christophe Spinosi a dirigé chaque saison de nouvelles productions d’opéra au Théâtre du Châtelet, et se produit très régulièrement au Théâtre des Champs-Elysées, ainsi que dans les grandes maisons d’opéra européennes : Wiener Staatsoper, Theater an der Wien, Opéra National de Paris, Liceu de Barcelone, Teatro Colon de Buenos Aires, Opéra royal de Stockholm, et les opéras de Versailles, Hambourg, Zurich, Madrid, Londres, Berlin, Moscou…

Il est par ailleurs l’invité régulier des plus grandes formations symphoniques internationales : Orchestre symphonique de Vienne, Orchestre de la Radio de Vienne, Orchestre de la Radio de Berlin, Konzerthausorchester Berlin, Deutsche Symphony Orchester Berlin, Orchestre National d’Espagne, Philarmonie de Monte-Carlo, Orchestre de Paris, Birmingham Symphony Ochestra, Hr-Sinfonieorchester Francfort, Royal Stockholm Philarmonic, New Japan Philarmonic de Tokyo, Osaka Philarmonic… Il fera ses débuts la saison prochaine avec le Berliner Philarmoniker.

Avec sa complice Cecilia Bartoli, il réalise de nombreux concerts et productions d’opéra en Europe et notamment à Salzbourg. Parmi leurs collaborations, on retrouve notamment Le Comte Ory, Otello, La Cenerentola et L’Italienne à Alger.

Ses trois derniers enregistrements chez Deutsche Grammophon et Decca, Miroirs avec l’Ensemble Matheus, Lucifer à la tête de L’Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo, et l’album Vivaldi avec Cecilia Bartoli ont été unanimement salués par la critique.

Parmi les autres temps forts de ces dernières saisons, citons son concert Jazz à New York à Central Park avec Natalie Dessay, sa « Folle Nuit » à l’Olympia et ses concerts à la Philarmonie de Berlin. Notons pour la saison prochaine la symphonie Alpestre de Richard Strauss à Tokyo avec le New Japan Philarmonic, la reprise de L’Italienne à Alger avec Cecilia Bartoli à l’Opéra de Monte-Carlo mais aussi les débuts d’une tournée internationale avec l’Ensemble Matheus présentant L’Olimpiade d’Antonio Vivaldi, programme qui sera par ailleurs joué au Théâtre des Champs-Élysées lors des trois concerts prévus.

Jean-Christophe Spinosi

SAMEDI 10 JUILLET

LA PLANÈTE MER – conte musical – à partir de 4 ans

Écriture : Stéphane Dassieu – Interprétation : Stéphane Dassieu et François Buret


À coup de chansons et de détournements d’objets, deux musiciens racontent l’histoire d’une petite fille, Colette, qui se trouve embarquée avec une troupe de pirates déjantés. Un voyage en mer où seront traités des sujets comme le partage du pouvoir, l’équité, l’égalité des sexes, l’écologie, la croissance…

http://lesfeesrailleuses.com/le_site/les-spectacles/la-planete-mer/

LA PLANÈTE MER

ON THE ISLAND Session 1 – Match d’impro

Avec Bertrand Caradec, Céline Rodriguez, François Diaz, Julie Michel, Julien Lainé, Kevin Hetzel, Léa Bernaudin et DJ CED


La compagnie C’est pas parce que viendra avec huit artistes pour un spectacle unique d’improvisation théâtrale répondant à la thématique du festival Les Scènes de Bréhat.
On the Island, c’est une heure d’improvisation où deux équipes de trois comédiens et comédiennes s’affrontent dans un univers cabaret/match d’impro sous la direction d’un Maître de Cérémonie muni de ses cartons thèmes et de son sifflet d’arbitre sur un tempo mené par les ambiances musicales d’un DJ.


YOANN MINKOFF & KRIS NOLLY – Blues folk beatbox

Une musique aérienne, où la guitare, la voix et le beatbox se croisent dans un perpétuel dialogue. Le franco-britannique Yoann Minkoff, habitué des formations électriques livre son projet solo dans lequel se dévoile un blues personnel et poétique teinté de mandingue, de pop anglaise et de folk nord-américain. Il est accompagné par le beatboxer Kris Nolly avec lequel une complicité musicale s’est nouée. Aux couleurs riches de la guitare et à la voix chaleureuse s’ajoute désormais une rythmique puissante et subtile entièrement exécutée à la bouche.

https://swap-music.com/artiste/yoann-minkoff-kris-nolly/

YOANN MINKOF & KRIS NOLLY © CLAIRE HUTEAU

LES FOURBERIES DE SCAPIN Molière /Tigran Mekhitarian

Pièce de Molière – mise en scène Tigran Mekhitarian
Avec Sébastien Gorski, Tigran Mekhitarian, Etienne Paliniewicz, Louka Meliava, Théo Navarro-Mussy, Samuel Yagoubi, Blanche Sottou, Charlotte Levy, Isabelle Andrzejewski, Théo Askolovitch.

Dans une ambiance rap et ghetto, mélangeant la langue classique de Molière avec la langue de la jeunesse d’aujourd’hui, une version généreuse et déjantée du chef-d’oeuvre de Molière, dessinée dans le respect du texte et portée par de tout jeunes acteurs, dans une modernité qui donne tout son sens à la pièce.
Un jeune voyou habitué à vivre avec sa solitude mettra sa liberté et son intégrité physique en jeu pour l’amour de l’humanité. Rendre service à une jeunesse appartenant à une classe sociale au-dessus de la sienne dans l’espoir d’y accéder. Sera-t-il remercié ou abandonné ?

Cette adaptation, à la fois innocente et insolente, a pour ambition d’être plus représentative et plus proche de la jeunesse d’aujourd’hui. Si le texte original a été conservé, des liens nouveaux entre certains personnages ont été tissés : amours assumées ou inavouées, liens de parenté, trahisons et passés douloureux viennent renforcer l’intrigue initiale de Molière. Des créations musicales et instrumentales originales, agrémentées de transitions improvisées où le langage est totalement contemporain, quelques notes urbaines avec un peu de rap et un squat en guise de décor inscrivent définitivement ce Scapin dans la France d’aujourd’hui. Mais c’est principalement dans le jeu des acteurs, dans l’humour, dans les directions données aux répliques et finalement bien dans l’écriture même que la compagnie a exploré la modernité de Molière.

LES FOURBERIES DE SCAPIN


DIMANCHE 11 JUILLET

LA BALEINE – conte – à partir de 6 ans
Elisabeth Troestler vient nous confier quelques secrets des fonds marins : comment se baigner en eaux froides, se faire prendre en stop par un animal marin et surtout comment sortir d’une baleine ? Des contes traditionnels, de l’Afrique à l’Antarctique, mis en mots avec humour et rythme, parfois aussi avec des objets, le tout dans une grande simplicité pour privilégier la rencontre et la participation du jeune public.

ELISABETH TROESTLER
Après une maîtrise de lettres modernes sur l’écriture créative et le conservatoire de théâtre à Rennes, Élisabeth Troestler rencontre le conte en suivant un atelier avec Alain Le Goff.
Depuis son retour dans le Morbihan en 2009, elle travaille régulièrement avec lui autour de l’écriture et de l’interprétation sous la forme d’un compagnonnage artistique. Elle est membre des laboratoires de la Maison du Conte de Chevilly-Larue entre 2012 et 2014. Elle œuvre maintenant au développement de la compagnie Le 7e Tiroir.
Animatrice d’ateliers d’écriture certifiée Aleph, elle accompagne des adultes et des enfants à la découverte des arts du récit, du collectage et de la création de contes. Son univers coloré et délirant s’inspire des mangas et des contes merveilleux. Son territoire de recherche et de prédilection est la frontière entre l’imaginaire et le quotidien contemporain.

http://www.le7etiroir.fr

LA BALEINE Elisabeth Troestler

ON THE ISLAND Session 2 – Match d’impro

Avec Bertrand Caradec, Céline Rodriguez, François Dias, Julie Michel, Julien Lainé, Kevin Hetzel, Léa Bernaudin et DJ CED


Deuxième session du match d’improvisation proposé par la compagnie C’est pas parce que.


BARBARA RIVAGE – pop

Un univers mêlant électro et pop psychédélique. La voix sombre, intense et sensible de Roxane, vient soutenir des textes en français et des mélodies obscures qui plongeront rapidement le public dans une transe profonde et exaltée, entre les riffs torturés de Vivien à la guitare et les sons aériens de Roxane au clavier, entre puissance et sensibilité. 
Couple à la ville comme à la scène : l’ombre des Rita plane sur Barbara Rivage, pour une réécriture cold-pop et mélancolique.

https://swap-music.com/artiste/barbara-rivage/

BARBARA RIVAGE @ LOUISE QUIGNON

MON ÎLE création collective menée par Zoé Lemonnier

Écrit et mis en scène par Zoé Lemonnier, à partir de témoignages récoltés sur Bréhat et du travail de plateau avec une troupe de comédiens bréhatins amateurs.


Mon Île est un spectacle conçu pour et avec les habitants de Bréhat. C’est une déclaration d’amour pour ce lieu qui les a vu naître, grandir, débarquer au hasard d’une rencontre ou à un tournant de leur vie.
C’est une création qui mêle le tumulte des tempêtes et le calme d’une mer étale qui par enchantement suspend le temps ; il suit le rythme des marées qui couvrent et découvrent les grèves, tantôt rendant visible tantôt cachant l’intimité des fonds marins. C’est une dramaturgie du rivage, comme espace de rencontre entre ceux qui arrivent et ceux qui partent, entre les morts et les vivants, entre la grande histoire et les petites.
Compagnie Les Scènes de Bréhat – Île de Bréhat (22)


LEA BULLE KARLSON – chanson française, pop et électro

LÉA BULLE : l’artiste aux multiples facettes.
Dans son projet musical chanson française, LBK s’amuse à confondre les sonorités enfantines et les nuances plus sombres de l’âge adulte sans avoir à choisir. Cette exploration chargée d’influences et d’émotions, guidée par une voix singulière qui tantôt nous berce ou tantôt nous fait basculer, nous plonge et nous entraîne dans un univers minimaliste et abyssal.

https://www.leabullekarlson.com/

LEA BULLE KARLSON